Journée mondiale des Océans/L’OJPCI nettoie la place d’Adjoufou

Nombre de vues 204 ,  1 Aujourd'hui

L’Organisation des Journalistes Professionnels de Côte d’Ivoire(OJPCI) a procédé ce jour au nettoyage d’une parcelle de plage de la commune de Port-Bouët. L’opération se situe dans le cadre de la journée mondiale des Océans et s’est déroulée précisément à Adjoufou en face de la pharmacie des plages. La manifestation était placée sous la présidence du Ministre de l’Environnement et du développement durable et le parrainage du maire de Port-Bouët. Le premier était représenté par Mme Christine Yao, Directrice de l’éducation et de la promotion du développement durable et le second par le 5ème adjoint M.Olivier Monnet. Les deux se sont joints à Olivier Yro et ses collègues de l’OJPCI pour donner des coups de râteaux à la plage. De passage, des élèves et de simples citoyens ont apporté leur contribution. Selon Olivier Yro, pour la sauvegarde de notre environnement “les journalistes ne doivent pas jouer seulement le rôle de rapporteurs d’informations. Ils doivent aussi passer à l’acte. Ce coup de balai constitue alors un engagement pour rendre saint notre écosystème, un engagement à être des éco-cotoyens”. Mme Yao a salué l’initiative car le ministère est très sensible à toutes les questions en rapport avec nos plages. Elle estime que notre biodiversité est en danger et que la crise sanitaire que vit le monde est une réponse à toutes les agressions de l’environnement. “La protection du littoral est notre affaire à tous”, a souligné, pour sa part, Dr Gustave Aboua, Directeur général du Développement Durable venu apporter son soutien à l’OJPCI. Il a révélé que 90% des océans sont pollués par les déchets plastiques. M. Monnet a dit que l’initiative entre dans le cadre de l’aménagement du cadre de vie de la Commune du maire Sylvestre Emmou. Il a révélé que de Port-Bouët à Grand-Bassam, c’est environ 22km de plage qu’il faut protéger. Et que cela doit constituer une préoccupation au plus haut niveau. Aussi a-t-il felicité l’OJPCI pour son action.
Les ordures qui jonchent cette partie de plage contiennent des déchets plastiques, des déchets médicaux, des déchets verts(des morceaux de bois) et des déchets marins évacués par l’océan.
Dans le cadre de la quinzaine de l’environnement, avant le nettoyage du littoral, l’OJPCI a organisé le 3 juin, une vidéo-conférence sur la COVID-19 et l’environnement,et le 5 juin, un planting d’arbres à la place Inch Allah de Koumassi.

Dan Opéli

Auteur de l’article : david