Yopougon/ Comment le restaurant « Base 40 » veut rebondir après le Covid-19

Nombre de vues 76 ,  1 Aujourd'hui

La crise du Coronavirus frappe de plein fouet les hôtels, restaurants, maquis. Le gouvernement a ordonné la réouverture de ces lieux mais il faudra du temps pour se remettre. Aussi faudra-t-il à chaque structure une dose d’innovations. A Yopougon le maquis-restaurant la « Base40 » qui ne veut pas mourir malgré la crise sanitaire a pris des dispositions pour rebondir.Avec une recette journalière de 100.000F à 150.000F CFA bien avant la crise sanitaire, ce maquis-restaurant situé non loin du terminus 40, se retrouve aujourd’hui avec à peine environ 30.000F par jour.

Le réceptif a repris le service le 19 mai dernier. Son gérant n’entend pas croiser les bras pour faire grimper ses recettes. Il a mûri une idée qui peut s’avérer prometteuse.« Nous avons réfléchi et nous envisageons de faire venir des artistes zouglou pour animer une soirée chaque trois mois », révèle Amou Charles.

Mais, bien avant cela, il compte inviter chaque vendredi et samedi, des artistes en herbe moyennant un peu de pécule pour animer son maquis afin qu’il retrouve son rythme et son ambiance d’antan.

Quant aux plats qu’il propose à ses clients, il soutient qu’il est hors de question de revoir les prix à la hausse pour ne pas les repousser. Mieux il a en projet d’améliorer le menu.

« Pour attirer la clientèle, nos mets sont variés, il y a de l’escargot sauté, du gésier, du Yassa, du tchep, de la soupe de carpe, du poisson grillé ou braisé qu’ils peuvent s’offrir à moindre coût », fait remarquer le gérant.

Vincent Deh

Auteur de l’article : Vincent Deh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *