Edito de la semaine/ Industrie touristique: le sens d’un choix

Nombre de vues 252 ,  2 Aujourd'hui

Vous avez constaté qu’après deux semaines, il était impossible d’avoir accès au site azooda.com. C’était une décision: arrêter vite pour mieux afficher notre option: celle de faire de l’information touristique.

Lorsque l’idée nous est née de lancer un journal en ligne, nous étions conscients qu’il en existe déjà beaucoup. Alors si nous voulions être suivis, il nous fallait innover pour faire la différence. Et pour innover il faut avoir un pourquoi, sinon inédit, du moins peu courant. Et ce pourquoi, nous l’avons ainsi libellé: créer une plate-forme au bénéfice des acteurs faibles de l’industrie touristique. Il s’agissait pour nous de donner aux petits hôtels, aux petits restaurants, aux maquis, aux petites pâtisseries de se faire connaître aussi sur la toile. Il s’agissait pour nous de créer un canal d’expression et de promotions au profit de ces PME. Elles qui n’ont pas de budget de communication publicitaire dans les masses-média. Aussi pensions-nous agrandir l’audience en passant par l’information générale qui intéresse tout le monde. Mais qui dit information générale dit politique, éducation,économie,santé. Et on ne peut pas traiter ces informations sans dénoncer et sans critiquer. Et cela peut souvent froisser des susceptibilités. Nous avons donc vite constaté: ce que nous pensions être un appât au profit de notre cible peut constituer un frein. N’y a-t-il pas suffisamment d’informations dans l’industrie d’accueil? Ne peut-on pas faire du journalisme en dehors de la politique? Les journaux sportifs le réussissent tant bien que mal. Des confrères traitant des informations économiques réussissent à faire leur chemin . Alors on peut faire de l’information touristique pour mieux se positionner et répondre à notre pourquoi.

Notre idée avait germé avant le COVID-19. Avec la crise, nous nous rendons compte que finalement, aucun acteur de l’industrie touristique n’est mieux loti. Qu’on soit 5 étoiles, 3 étoiles ou 1 étoile, on subit la crise. Alors Azooda.com élargit son champ et devient le journal en ligne de l’industrie touristique. Dans toute sa sphère. Pour accompagner ces hôtels restés sans clients du fait de la fermeture des frontières, et en raison du confinement de la population mondiale. Pour servir de porte-voix à ces restaurants et maquis fermés, à ces plages sans visiteurs depuis des mois. Comment renaître de cette pandémie? Comment se relever de ce K.O dont parle Ouattara Alhassan Lancina, président des hôteliers, Restaurateurs et acteurs du tourisme de Grand-Bassam? Azooda.com va apporter sa contribution aux côtés des entrepreneurs du secteur.

Au-delà de la crise comment contribuer à la promotion du tourisme intérieur? Nous voulons inciter les Ivoiriens de la base au sommet à privilégier la destination interne pour les voyages et autres repos. Que se passe-t-il dans nos palaces chaque semaine? Que proposent les chefs de ces palaces? Quand on se rend à New Delhi en Inde et qu’on est logé au Taj Maale Hôtel, c’est la cuisine indienne que propose les Chefs. Qu’en est-il de la Côte d’Ivoire ? Ce pays, c’est 700 km de littoral. De Tabou à Adiaké, il y a des sites paradisiaques. Combien d’Ivoiriens les connaissent-ils ? Les plages ivoiriennes sont-elles sécurisées? Y existent-ils des maîtres nageurs? Organisent-on des festivals dans le pays? Lesquels? Dans quels domaines? La danse? La gastronomie? La pêche? Quelles sont les rites qui ont disparus? Comment les faire connaître aux générations actuelles? Quelles sont les valeurs du terroire qui doivent être promus? La problématique est vaste. Et Azooda.com n’a pas la prétention de poser toutes les hypothèses et faire toutes les recommandations que cela nécessite. C’est un journal qui va inciter à prioriser nos atouts touristiques, à accompagner les acteurs du secteur, à interpeller sur certains aspects. C’est avec tous les visiteurs du site que cela se fera.

Nous ouvrirons une fenêtre pour encourager toutes les initiatives entrepreneuriales et une autre pour permettre à tout particulier ou tout commerçant d’ouvrir une boutique en ligne à Azooda.com afin d’élargir son marché à lui. Mais essentiellement, nous traiterons de ce qui se passe dans nos hôtels, de l’état des métiers de bouche en Côte d’Ivoire, de comment sont nos plages, de l’attitude des Ivoiriens par rapport aux potentialités touristiques de leurs pays.

Dan Opeli

Auteur de l’article : Opeli Dan

1 commentaire sur “Edito de la semaine/ Industrie touristique: le sens d’un choix

    DADIÉ Adjehi Thomas

    (19 mai 2020 - 22 h 53 min)

    Juste vous exprimer les encouragements et vous souhaiter le meilleur. Bon vent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *